Rechercher

Êtes-vous en hiver?

Dernière mise à jour : avr. 26


Chaque année que nous vivons est régie par le cycle des saisons, l'été, l'automne, le printemps et l'hiver! Chaque saison a son importance et joue un rôle dans le succès de celle qui la suit.


C'est en hiver que les arbres perdent leurs branches les plus faibles écrasées sous le poids de la neige et que les feuilles mortes se désintègrent pour devenir de la terre qui nourrira ensuite le sol. Sans cette période de repos, la nature ne peut se préparer pour qu'au printemps, entre le soleil et la pluie, les résultats fragiles apparaissent doucement par petites touches lumineuses. L'été lui, est le moment où tout grandi, où on peut enfin faire la différence entre les brins de mauvaise herbe et ceux qui donneront des fruits. Bien que le travail soit grand, on profite du soleil avec joie sachant que les résultats sont proches. L'automne est évidemment la saison de la récolte: on fait le bilan, on compte, on mesure et surtout, on célèbre!




Pourquoi je vous parle de ça? Parce que tout dans la vie est soumis aux mêmes règles que la nature: les projets, les événements, les changements et même nos relations humaines.

Dans les projets comme dans la nature, l'hiver a une mauvaise réputation.... Malgré le silence et l'apparence de vide, l'hiver est pourtant une étape cruciale qui mérite qu'on lui porte plus d'attention.

Vous arrive-t-il de passer par des périodes où vous avez l'impression d'accomplir peu? Souvent ça vient juste après une longue période où on a eu l'impression de produire beaucoup ou de récolter les fruits du travail des derniers temps. Commencez-vous à voir le lien avec la récolte de l'automne et la nécessité de l'hiver pour que la nature reprenne des forces?


Avant de vous juger parce que vous "produisez" moins en ce moment, dites-vous que votre esprit tout comme la nature, a peut-être simplement besoin d'absorber, de digérer ce qu'il a appris, ce qu'il a vécu au cours de la période précédente et se prépare discrètement à la prochaine étape.

Osez accueillir cette période avec bienveillance. C'est l'occasion d'absorber ce qu'on a vécu, revenir sur ce qui a fonctionné bien ou non, et choisir ce qu'on veut garder. Au même titre qu'un agriculteur qui, en hiver, regarde des catalogues de semences à planter, c'est le moment d'aller explorer de nouvelles idées et de nouveaux sujets.

C'est pour ça, entre autres, que j'ajoute toujours une section sur ce qui a piqué ma curiosité dans mon infolettre. Même si ces sujets ne sont pas liés directement avec l'infolettre, ce sont pour moi, comme des portes et des fenêtres vers d'autres sujets qui mèneront à la fertilité du printemps.


Durant cette saison plus lente, vaut mieux rester présent, continuer d'avancer, seulement un peu plus doucement, jusqu'à ce que reviennent les idées et les projets, tout comme les bourgeons au printemps qui surgissent de nouveau après cette pause.


Avec les années, j'ai appris à savourer cet état "hivernal". Je réalise maintenant qu'il vaut mieux laisser cette période passer, d'accepter d'en faire moins, tout en restant présente, mais en portant une attention particulière aux moments de vie et de lumière qui apparaissent parfois, même en hiver.


Alors... avant de vous juger parce que vous ne voyez pas de résultats, posez-vous la question à quelle saison suis-je?

Et si la réponse est "en hiver", acceptez que ce soit à la fois la fin d'une étape et le début de la prochaine.

Tout ce qu'il vous restera à faire, c'est d'ouvrir les yeux et votre esprit à ce qui se portera sur votre chemin.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout