top of page
Rechercher

La complexité, c'est vivant.

Dernière mise à jour : 9 avr.

Au quotidien, on dit souvent « compliqué » et « complexe » de manière interchangeable. Mais qu'est-ce que cela signifie réellement? Et surtout, en quoi saisir la différence entre les deux peut nous aider à mieux comprendre le monde en constante évolution dans lequel nous vivons?


Compliqué vs complexe


Quelque chose de compliqué, c'est une situation avec de nombreux paramètres connus, impliquant des règles difficiles à comprendre, mais dont les résultats sont prévisibles ou probables (ex. : construire un avion, faire un rapport d'impôt, bâtir une maison).


Quelque chose de complexe se réfère à des systèmes où les règles du jeu semblent floues et subjectives, rendant les résultats imprévisibles (ex. : résoudre les enjeux climatiques, travailler dans un environnement hybride et multinational... tomber en amour!)


Symbole pour compliqué et pour complexe

Faire la distinction... pour mieux agir


Quand c'est COMPLIQUÉ

C'est le moment de s'informer sur les « meilleures pratiques ». Si on n'a pas encore de meilleures pratiques, on se met au travail pour observer, analyser et comprendre les règles du sytème. Au besoin, on fait appel à des experts pour nous aider à définir des processus optimisés et aideront à structurer la prise de décisions.


Dans un monde compliqué, pour bien fonctionner, il faut un·e leader avec une vision claire et des objectifs bien définis. Une structure devra être mise en place pour définir les rôles, la prise de décision et le suivi d'un plan, avec des échéanciers et des tâches précises, ainsi que des résultats quantitatifs mesurables tout au long du projet. Le mode de gestion hiérarchique se prête assez bien à ce modèle.


Quand c'est COMPLEXE

C'est le moment de s'ancrer, les deux pieds plantés ici et maintenant, et d'utiliser tous nos sens. Il faut être connecté·es au monde qui se construit dans l'instant, pour sentir ce qui veut émerger dans le futur, et ainsi anticiper ce que nous réserve l'avenir. Les réponses apparaissent dans l'action, c'est pour ça qu'on observe et on teste en continu, et on reste avec les gens qui peuvent avoir diverses perspectives sur la situation.


Dans un monde complexe, un·e leader doit se reconnecter à son intuition, avoir une intention puissante et valider régulièrement qu'on garde le cap tout en accueillant ouvertement les erreurs qui viennent avec l'expérimentation!


Nouveaux enjeux, nouvelles approches


Le fait est que nous évoluons dans un monde de plus en plus complexe et incertain.


On entend d'ailleurs de plus en plus souvent parler de polycrise pour refléter la multitude de couches d'enjeux avec lesquelles nous devons composer, et les multiples facteurs connus et interconnectés, pour lesquels on ne voit pas de solution.


La montée en flèche de la complexité dans un monde actuel nous oblige à revoir nos anciennes façons de faire, qui ne fonctionnent tout simplement plus!


De nouvelles méthodologies pour les environnement complexes sont en train d'émerger. Elles ont en commun :

  • des processus itératifs  (ex: méthode Agile);

  • des équipes horizontales où chacun a un rôle à jouer en fonction de la situation;

  • des processus de prises de décision décentralisées;

  • des cadres qui contiennent sans limiter;

  • beaucoup de transparence et de partage d'information.


S'inspirer du vivant pour s'adapter à complexité


Puisque le monde de la complexité en est en constant changement, il faut faire le deuil des « meilleures pratiques » et des recettes éprouvées!


Désormais, ce qui nous sert de cadre pour comprendre viendra souvent de modèles métaphoriques inspirés du monde vivant, là où la complexité règne.


En voici quelques-unes qui m'inspirent et que j'utilise souvent :

  • Le cycle des saisons pour expliquer les étapes d'un projet;

  • Les mécanismes de survie liés à la diversité des espèces, pour comprendre l'importance de la diversité et l'inclusion;

  • Les nombreux rôles dans un écosystème pour rappeler que l'humilité, c'est la capacité d'agir en fonction des circonstances, sans égards à notre position;

  • La graine d'une plante pour rappeler l'importance d'honorer notre authenticité personnelle;

  • Un murmure d'oiseaux, pour rappeler qu'on peut être cohérent sans leader, en se laissant guider par quelques principes;

  • Des plantes qui ne poussent pas plus vite si on tire sur la tige, pour cultiver notre patience;

  • Le squelette ou la fibre d'un arbre pour comprendre qu'une structure peut être souple;

  • Le cycle de vie des plantes et des animaux pour rappeler que chaque étape est importante et qu'il n'y a rien de bon ou mauvais.


Apprendre à danser avec la complexité


En adoptant une approche expérimentale, en développant des compétences humaines adaptées et en reconnaissant la complexité du monde vivant qui nous entoure, nous pouvons surmonter les obstacles et trouver des solutions innovantes pour l'avenir.


C'est un voyage passionnant qui nous attend, et c'est en travaillant ensemble, avec ouverture, empathie, humilité et flexibilité, que nous pourrons relever les défis complexes qui se présentent à nous.


Quelques lectures pour aller plus loin

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page