top of page
Rechercher

Planifier à la façon du jardiner

Dernière mise à jour : 20 mars

Il y a des moments naturellement propices aux bilans et à la planification : l'aube de la nouvelle année, la frénésie de la rentrée scolaire, le début ou la fin de l'année fiscale... les lundis!


À mon avis, nous pouvons – et même, devrions – apprendre à aborder la planification avec plus d'intelligence humaine... et pour moi, la meilleure façon d'y parvenir, c'est de le faire en s'inspirant du monde du VIVANT.


Tel un jardinier, pensez en termes de cycles naturels et de SAISONS :

  • Faites l'exercice QUAND vous en sentez le besoin : à la fin d'un cycle, lorsque vous vous sentez éparpillé·e ou que vous avez de la difficulté à prioriser;

  • Tenez compte de TOUT ce qui sollicite votre énergie dans votre écosystème, sans oublier les éléments moins visibles, comme les périodes (parfois longues) d'incubation, de réflexion et d'apprentissage;

  • Permettez-vous d'être FLEXIBLE comme le roseau, en regard des stratégies et des objectifs visés;

  • Gardez l'œil sur votre étoile du Nord, votre INTENTION (en vous donnant des objectifs, mais en acceptant qu'il peuvent changer).

 
Intention : la direction, le POURQUOI de votre projet (par exemple, contribuer à la réduction des changements climatiques).

VS

Objectif : une STRATÉGIE pour accomplir notre intention. En général, un objectif est mesurable (par exemple, réduire la production de déchets de votre entreprise). 

Planifier en bon jardinier, en 4 étapes organiques

1. Le bilan tête-cœur-corps

 

Dans un premier temps, il est utile de partir de soi et de réfléchir en termes de parties du corps. C'est une excellente façon de constater, individuellement ou en équipe, où l'énergie s'est dirigée durant la dernière période.


Afin de porter attention à tout ce qui s'est passé (et non seulement à ce qui a été « produit »), j'encourage mes client·es à y réfléchir de trois points de vue :

  • 🙆 Tête : À quoi avez-vous réfléchi durant cette période? Quelles ont été vos grandes questions? Vos apprentissages?

  • 💖 Cœur : Quelles sont les orientations, les décisions que vous avez prises? Avez-vous fait des deuils? Intégré des choses? Créé des liens?

  • 🤾 Corps : Qu'avez-vous fait, complété ou accompli concrètement durant le dernier cycle?


L'avantage de cet exercice : il révèle certains éléments plus subtils, il ouvre mieux les yeux sur ce qui est en train d'émerger, et sur certaines résultats qu'on pourrait autrement oublier.


2. Le paysage aux 4 saisons

 

Dans un deuxième temps, de cette liste (tête-cœur-corps), cernez les projet principaux, que nous appellerons PLANTES.


Imaginez maintenant être jardinières et jardiniers, et catégorisez chacune de vos plantes (projets) selon leur place dans le cycle des SAISONS :

  • ❄️ Hiver : Les idées qui vous ont traversé la tête, sans que vous passiez à l'action, celles que vous avez un peu oubliées... comme des semences à préserver et à cataloguer;

  • 🌱 Printemps : Vos essais, les projets que vous avez démarré... ces premières pousses fragiles que vous observez grandir;

  •  🌻 Été : Les projets qui vous ont demandé du travail... comme les champs et les vergers que vous avez cultivé;

  • 🍁 Automne : Vos réussites concrètes, vos apprentissages et vos collaborations... comme les fruits que vous récoltez.

« J'aime bien faire cet exercice avec des notes adhésives (post-it) sur une grande feuille de papier. Ça me permet d'avoir une vision globale d'où on se trouve, ici et maintenant. » 

Contemplez l'ensemble de l'œuvre, et prenez le temps de vous demander :

Quel était le véritable MOTEUR derrière ces activités? Autrement dit, quelle était votre intention réelle?

Surpris·e?! Il se pourrait que cette intention ne soit finalement pas alignée avec votre objectif « officiel ». Pas de panique! C'est tellement croustillant et savoureux quand ça arrive... C'est l'occasion idéale pour observer ce qui a émergé naturellement.


Si, par exemple, votre objectif était de réduire votre impact environnemental, mais que, dans les faits, vous avez passé beaucoup plus de temps que prévu à organiser des rencontres d'équipe, c'est peut-être que l'intention profonde était plutôt de créer une équipe synergique... et qu'à ce niveau-là, c'est mission accomplie! Demandez-vous simplement maintenant comment, en vous appuyant sur votre solide équipe, comment mieux aborder l'enjeu de votre impact environnemental.

 

Quand un plante n'a pas donné les fruits qu'on voulait, on ne blâme pas la plante! On observe ce qui s'est passé dans l'écosystème et on en profite pour s'ajuster! 🎯


3. Le plan d'action du jardinier

 

Maintenant que vous voyez clair, c'est le moment de formuler votre intention pour la période qui démarre, de vérifier que toute l'équipe est d'accord et qu'elle est cohérente avec l'intention réelle de la période précédente.

 

Ensuite, pour chaque plante-projet, demandez-vous quelle est l'étape logique suivante de son développement, en respectant l'ordre naturel des 4 saisons!   

 

Par exemple :  

  • ❄️ Mettez un projet « sur la glace » pour mieux l'incuber;

  • 🌱 Démarrez le projet pilote auquel voux pensez depuis longtemps;

  • 🌻 Canalisez des efforts vers l'orientation que vous venez de choisir;

  • 🍁 Prenez le temps de recueillir les apprentissages et de mesurer les impacts des projets complétés au cours de l'« été » dernier.


4- Au jour, le jour : surveiller la météo

 

Dans un monde complexe en perpétuel changement, ATTENDEZ-VOUS à devoir faire un suivi régulier et à devoir ajuster votre plan.

 

À quelle fréquence? Ça dépend!

Règle générale, plus il y a de turbulences dans l'air et d'inconnues dans les équations, plus les périodes entre les révisions devraient être courtes. (Mieux vaut vérifier votre plan souvent si vous êtes perdu·e dans la forêt en plein blizzard... alors que si vous roulez en ligne droite sur l'autoroute un beau jour d'été, ce n'est pas autant nécessaire!)


Il existe un tas d'outils sur le marché pour faire de la gestion de projet en mode été 🌻. Pensez aussi faire ce qu'il faut pour voir l'ensemble de votre jardin à toutes les saisons ❄️ 🌱 🍁!


Une grande affiche papier ou virtuelle, où vous pouvez régulièrement déplacer les projets de saison en saison, permet de garder à l'esprit :

  • ❄️ certaines idées et projets qui n'ont pas abouti mais qui pourraient redevenir pertinents (avoir un cahier dédié pour les conserver est aussi une bonne pratique);

  • 🌱 les projets pilotes et les prototypes qui sont plus vulnérables et qu'il faut protéger, et d'autres qu'il faut accepter qu'ils ne grandiront pas;

  • 🌻 les activités en cours qui sont en trop et qui ne laisseront pas assez de temps pour apprendre ou pour créer de nouveaux projets;

  • 🍁 c'est important d'avoir du temps pour faire le bouclage, remercier les gens et partager les apprentissages qui font aussi partie de la récolte.


Pour moi et mes client·es, apprendre à nourrir nos projets, grands et petits, à la manière d'un cultivateur, en étant à l'écoute de nous-même et avec le même respect pour pour l'ordre naturel des choses, s'est révélé transformateur, et tellement plus agréable!


Allez-vous essayer cette approche? N'hésitez pas à m'en parler! Ça me ferait une belle fleur! 🌻


Pour aider à faire des petits check-ups régulier, je vous offre cet outil facile à utiliser régulièrement quand ça bouge.



CheckpointTeteCoeurCorps
.pdf
Télécharger PDF • 140KB


💌 Pour recevoir des outils et des astuces et exercices pratico-pratiques comme celui-ci, je vous invite à vous abonner à mon infolettre.





0 commentaire

Comments


bottom of page